Look de pluie

Impossible de pousser une poussette double avec un parapluie sans basculer dans le caniveau.

Impossible de tenir deux petites mains avec un parapluie pour traverser.

Impossible de porter des sacs de courses et des paquets de couche avec un parapluie sans éborgner un passant.

J’en avais marre de glisser sur les feuilles mortes mouillées.

Et voilà !

lookdepluie

L’homme a demandé si c’était réfléchissant vu le jaune fluo de l’imper mais ses sarcasmes roulent sur moi comme l’eau désormais glissera sans m’atteindre sur mon sublime ciré jaune poussin Petit Bateau !

Bottines Aigle Miss Juliette assez féminines si on peut dire ça de bottes de pluie et super confort.

A moi les sorties sous la pluie avec les deux crapauds 🙂

Livres pour enfants sur la colère

img_4289

Suite à pas mal de colères des grognons et sur les conseils d’une amie, j’ai acheté ces deux livres.

Je ne vous cache pas que pendant quelques semaines ils ont fait semblant de ne pas les voir dans la bibliothèque et ne les choisissaient jamais pour les histoires. Et tout à coup, depuis quelques jours il faut les lire tous les soirs. Ils sont très intéressés et miment la colère en lui disant « tu te calmes » c’est trop mignon 🙂

Les deux livres sont sur le même créneau et personnalisent la colère en un gros bonhomme qui pour l’un, diminue de taille en fonction de l’intensité, et l’autre, change de couleur. Je conseille vivement pour ceux qui cherchent des livres sur le sujet.

Vague à l’âme

Une montée de vague à l’âme sur le trajet d’un rendez-vous dans le métro parisien…

  • Cette impression que tout va si vite,
  • Cette nostalgie en pensant à mes bébés qui grandissent et deviennent des enfants,
  • Cette sensation que tout est organisation et course au lieu de profiter du moment et d’improviser,
  • Ce manque constant de ne pas avoir mes parents ou mon frère près de moi et d’attendre avec impatience ces moments précieux en famille,
  • Cette vie de couple en sourdine avec peu de moments intimes et de fous rires à cause de la fatigue et de cette vie active que l’on s’impose,
  • Cet étouffement parfois que provoque la capitale si grise, impersonnelle, sans nature et air pur,
  • Cette angoisse toujours présente un an après les attentats, qui surgit subtilement dans les transports, les mouvements de foule, les consignes de la crèche,
  • Cette envie de prendre ses enfants, son homme et sortir de cette routine, ce mode de vie, cette ville, pour vivre pleinement cette famille que nous avons tellement souhaitée, attendue et rêvée,
  • Cette difficulté de faire différemment par peur ou par solution de facilité ou par fatalité,

Et puis on relève la tête, on sort du métro pour un rendez-vous de boulot, on se replonge dans sa vie parce que c’est la nôtre.

Et on se dit que le bonheur est partout et qu’il faut le saisir dès qu’on le croise comme par exemple dès le matin dans les bras ouverts et le sourire de mes enfants pour me dire bonjour, un moment partagé avec sa meilleure amie, un instant de complicité avec son homme face à la première grimace vraiment voulue par sa fille et tout un tas d’autres petits détails qui font du bien !

Sans commentaire #23

Quand tu commences ta journée avec l’élection de Trump…

Que tu arrives à la crèche et qu’il y a un panneau qui indique : cas de varicelle déclaré dans votre section.

Quand tu as mis des chaussures qui glissent sous la pluie alors que tu es pressée.

Quand tu fais un détour par la poste et que tu te rends compte que tu as oublié le papier pour le retrait du colis et la dame te dit d’une voix nasillarde : mais madame on a plus de 500 colis alors votre nom ca suffit pas hein ! Faut revenir. 😤

Keep Calm il n’est que 9h…

1h30 ou comment l’homme et la femme gèrent le temps…différemment…

Constat du jour !

De retour d’un weekend chez les grands parents, j’ai constaté non sans amusement la capacité que nous avons en tant que femme et mère à faire beaucoup de choses sur un laps de temps alors que l’homme va faire une seule et unique chose. J’explique :

Sur un créneau d’1h30 :

L’homme : mettre l’équivalent du coffre dans l’ascenseur à deux reprises pour vider la voiture de location – rendre la voiture (sans constat juste dépôt) – déposer 2 cartons à la cave et rentrer (en ayant oublié de passer à la pharmacie comme convenu). Lire la suite