Les rituels à trois ans et demi

Exactement ! Faudrait voir pas ouvrir le Nutella avant d’avoir poser le pancake dans l’assiette si tu ne veux pas commencer la journée en mode sirène !!!

Ensuite surtout bien couper au centre le pancake et faire un sandwich qui ne dépasse d’aucun côté sous peine de larmes. Essayer de trouver un des vêtements de madame avec une étiquette qui a une princesse (C mon étiquette a eu le malheur de mettre une princesse MAIS aussi un dinosaure ou un carrosse et ceux là on ne les veut pas, sauf que cette lubie est nouvelle et que j’ai autre chose à faire que de ré-étiquetter tous les vêtements !)

Bref idem le soir, un prend sa douche en premier et l’autre préfère se faire un bain. Surtout pas inverser. Ils ont le droit de regarder un petit film de 20 minutes avant de diner et bien c’est un qui allume et l’autre qui éteint malheur à celui qui touche la télécommande à leur place.

Tout ça c’est bien joli. J’essaye au maximum de suivre les habitudes en essayant de lutter régulièrement parce que je trouve ça bien trop contraignant et digne de Tatie Daniel à 80 ans alors qu’ils n’ont que 3 ans !! Et puis d’abord quand tu as le temps ça peut fonctionner mais si tu es pressée et que tu as le malheur de sauter une étape c’est la catastrophe, tu perds patience et tu finis à devoir prendre encore plus de temps pour faire marche arrière et rattraper l’oubli.  Lire la suite

Ta famille + ma famille = notre famille

Nous voilà de retour après une semaine intense que l’on pourrait considérer comme la tournée officielle des papis et mamies !

Nous sommes tous les deux loin de nos familles respectives qui sont en Bourgogne ou à Marseille. Nous les voyons surtout pendant les vacances et plus particulièrement mes parents car ils sont ravis d’avoir les enfants et personnellement, comme je suis souvent seule avec les doudous, j’ai forcément le réflexe et l’envie de rentrer voir les miens.

Cette semaine nous nous sommes arrêtés à Chalon à l’aller voir les parents de l’homme (la maman et son beau père), nous avons continué jusqu’aux miens puis nous sommes remontés en Bourgogne pour faire un arrêt chez le frère de l’homme qui avait invité leur père et leur belle-mère.

Bref oui oui les crapauds ont 6 grands parents. J’ai tenté de leur faire un arbre généalogique simplifié pour leur expliquer les tontons et les papis mamies mais à part le fait d’avoir bien ri ils n’ont rien compris et tout s’est terminé en caca boudin et caca qui pète (après le non, on évolue carrément non ?!? )

Bon ce n’était pas de notre arbre généalogique dont je voulais vous parler mais plutôt mon ressenti après avoir partagé ces moments familiaux. Je me rends compte que si nous avons tous juré étant jeunes : je ne serai pas comme ma mère, ou je ne serai pas comme mon père ou… pour rien au monde je ne ferai les mêmes choses que mes parents. Et bien finalement c’est lors de réunions familiales que l’on capte furtivement des explications, un mode d’emploi ou que l’on peut ressentir de la compréhension, de l’empathie pour celui ou celle qui partage notre vie. Lire la suite

Et ta vie de couple après 3 ans de jumeaux elle est au top ?

A. Du temps pour vous, du temps pour soi ?

A. Des diners en tête à tête ?

A. Des cinés ?

A. De la lingerie affriolante ?

A. Des discussions enflammées sur des sujets de fond pendant des heures ?

A. Des cadeaux ?

A. Des petits plats mijotés ?

A. Des virées entre potes ?

A. Des grasses matinées lovés dans le lit à regarder un film ?

A. Une écoute de plus de 30 secondes

Si tu as un moins de un A tu es : En mode parenthèse de couple

Si en plus, tu n’as pas de famille proche (géographiquement) pour t’aider et que ton homme travaille 14h par jour avec un WE par mois : tu es en mode +++ : Sors les rames

Sinon tout va bien hein 🙂 Mais quand même, qu’on se le dise : c’est dur !

La connivence entre nous deux en a pris une bonne claque, ma patience pour l’écouter, le seconder, le chouchouter comme j’ai pu le faire est au niveau 0 – ma douceur légendaire (si si je vous jure) est passée en mode efficacité et rentabilité – mes actions (autres que celles de mon travail) lui étaient en grande partie dédiées pour améliorer son bien être, elles sont désormais quasiment adressées à mes enfants uniquement – mes pensées, avant tournées vers notre vie de couple, sont en permanence en mode agenda, planning, gestion – mon temps libre qui était rien que pour lui (vu le peu de temps où on se voit) bah je fais une lessive.

Je vois qu’il en souffre, j’aimerais faire mieux, je n’y arrive pas, je vois aussi qu’il comprend. Je crois qu’on est tous les deux en mode « ça va passer, ils vont grandir et être plus autonomes ». J’espère juste qu’on ne va pas en sortir trop maltraités et trop éloignés. Lire la suite

Dernière lecture – Crier moins s’aimer mieux

Crier moins, s’aimer mieux…

IMG_0966

Je vous fais part de ma dernière lecture. Je l’ai acheté parce que j’aimais bien l’idée d’arriver à ne plus crier. Je ne crie pas tout le temps mais je trouve que cela m’arrive de plus en plus. J’ai parfois l’impression que c’est la solution ultime pour me faire respecter après une heure de franche rigolade et de retournage de chambre au lieu de dormir, après le déménagement de tous les jouets plutôt que de mettre les chaussures pour que l’on puisse partir. Bref avec toute la bonne volonté du monde, je fais le maximum pour l’éviter mais je n’y arrive pas tout le temps (loin de là).  Lire la suite

Bon plan : les applis pour enfants

J’ai découvert ce site, Super Julie et je le partage avec vous parce que j’aime beaucoup le concept.

Le design est assez simple mais c’est très clair. Super Julie, enseignante et maman, liste toutes les applications disponibles pour les enfants de 2 ans à 12 ans et plus. Un classement, un visuel, un descriptif, des pastilles pour dire si c’est pour iPad, Kindle ou iPhone ou autre appareil, la tranche d’âge et une note.

Rien de plus simple ! Je trouve que ce site apporte les infos que l’on peut se poser sur le graphisme ou les qualités éducatives que l’appli pourrait apporter à nos enfants…

Merci Super Julie 🙂

 

 

Sans commentaire #27

Lorsque tu décides (une nouvelle fois) de ne pas crier et de rester calme, d’être parfaitement maître de tes cordes vocales et de ta patience légendaire,

Que tu tiens de 17h00 à 20h02 en utilisant maintes fois la respiration par le ventre, l’inspiration et l’expiration forcées,

Et que tu loupes ta bonne résolution à 5 minutes du couchage des grognons,

Parce que tu as tout donné…

Mais que changer de couleur du petit suisse 20 fois t’as épuisé, que de dire 40 fois ne pas crier, t’as achevée et que courir après tout le monde pour mettre la couche de la nuit et les retrouver planqués dans ton lit à rigoler comme deux petits phoques ne te fait pas rire (pas là non mais parfois j’avoue cela me fait rire).

Et bien tu es triste et dépitée de ne pas y être arrivé et tu regrettes d’avoir fini cette journée sur cette note négative. Tu sais que demain matin ta bonne résolution reviendra à la charge et tu croises les doigts pour que ça marche parce que tu as sincèrement envie que ça marche…. mais cette foutue fatigue…..

Bonne nuit tout le monde 🙂

L’entrée en maternelle

Clairement, sincèrement, de vous à moi : JE NE SUIS PAS PREEEETTTTTEEEEEEEE

Ils sont si petits. J’ai l’impression de les lâcher dans le grand bain, pour le début d’une longue série d’années ponctuées de sonneries d’école, de bruit, d’autonomie, de notes, de stress, de chamailleries, de jugement d’enfants, de vacances scolaires…bref la vie…

J’ai l’impression de les perdre un peu, de les confier à d’autres et surtout ce petit pincement au cœur de se dire qu’ils grandissent. Ce ne sont plus des bébés.

Et entre autre : le réveil pour être à l’école à 8h20 : je ne suis pas prête non plus !

Devoir les réveiller, les stresser pour être prêts à temps, les déposer dans une grande classe avec une maitresse pour tout le monde alors qu’ils aiment d’amour leurs deux référentes : je suis toujours pas prête !!!

Il paraît qu’il ne faut pas leur communiquer notre stress car c’est déjà un gros changement pour eux donc je profite de vous pour évacuer mon angoisse si cela ne vous dérange pas 😉

Ma grande question depuis un moment : faut-il les séparer ou pas ? Et surtout suis-je obligée de les séparer ?

Grâce à l’association Jumeaux & Plus de Paris, j’ai pu assister à une réunion très gentiment animée par une directrice de maternelle (elle aussi maman de jumelles). Un grand merci car cela répondait exactement à mes questions. J’ai été rassurée également de voir que tous les parents de jumeaux (et multiples) avaient les mêmes questionnements (pour ne pas dire angoisses).

Il faut savoir que l’Éducation Nationale privilégie la séparation. Et à moins d’avoir une très bonne raison si l’école a décidé que c’était ainsi, il n’y a pas grand chose à faire. Argument : l’école est un apprentissage de l’autonomie, de sa personnalité et de son développement personnel. Il est donc important que chacun des jumeaux puisse vivre sa propre expérience. Cela s’entend. Je l’accorde. Lire la suite