C’est jamais bien quand c’est moi !

Et paf un petit article de l’homme – que j’aime d’amour hein ! – mais qui fait du bien, qui détend à écrire sur cette page blanche qui donne l’impression que c’est mon journal intime (mais lu par tout le monde). C’est assez étrange quand on y pense 🙂

Je reviens à mon sujet du jour : l’homme. Je reprends l’historique pour ceux qui arrivent. Mon homme travaille beaucoup beaucoup beaucoup. Quand il ne fait pas des journées de 14h, il est fatigué et quand il a des jours de repos ce n’est pas souvent le WE. En gros voilà le résumé. Conséquence directe de ce postulat : je suis souvent seule avec les enfants.

Et il semblerait que j’ai pris la grosse tête enfin disons que je sais mieux que lui et qu’à chaque fois qu’il propose quelque chose ça ne va pas ou ce n’est pas comme ça qu’il faut faire…

BON… 🙂 J’essaye de réfléchir objectivement et je crois qu’il n’a pas tort. J’ai effectivement du mal à lâcher prise tout simplement parce que je suis tellement souvent avec ces deux grognons que je les connais par cœur.

Je sais que si je leur donne la purée en même temps que les pâtes ils vont faire de la bouillie et jouer avec ! Je sais que si je leur donne la vache qui rit sans la couper ils vont l’écraser, je sais que si je leur laisse les tubes de savon, ils savent les ouvrir et ils vont les manger, je sais que si je ne fais pas une blague à ce moment là ils ne voudront pas monter dans la poussette, je sais qu’ils veulent essayer de mettre leur manteau tout seul même si ça prend trois plombes, je sais que si on laisse leurs bottes sorties ils vont vouloir dormir avec, je sais qu’il faut apporter un gouter à la sortie de la crèche sinon c’est galère pour les faire partir, je sais qu’il faut rester zen quoique qu’il se passe (attention je suis loin d’y arriver tout le temps) et qu’élever la voix ne sert à rien dans certains cas…

Lire la suite