Ta première journée de « vacances »

Remettons les choses à plat ! Ce ne sont pas mes vacances mais celles des enfants. Les premières vacances scolaires de leur vie…

Forcément je me suis vautrée sur le timing pour booker le centre de loisir et j’ai réagi bien trop tard pour les inscrire. Acte manqué ? Y a des chances !

Je me retrouve donc à essayer de travailler pendant la semaine, aidée par la nounou qui vient les après-midis dès qu’elle a fini ses cours. Sur ce créneau j’ai mis tous les rendez-vous extérieurs. Ce qui veut dire que pour tout le reste je dois me débrouiller pour bosser quand ils sont là. Première tentative ce matin :

  • Cuisine retournée squattée par la totalité des peluches de leur chambre
  • Salon recouvert de legos
  • Bureau transformé en cabane de légumes et ils utilisent mes feuilles pour leur liste de courses
  • J’ai du m’enfuir en courant dans les toilettes pour entendre mes correspondants au téléphone au moins deux fois. Toujours chic ce côté résonance pour les appels dans un endroit incongru…
  • J’ai fait 300 mails pour éviter d’avoir à appeler vu le niveau sonore de la maison,
  • J’ai départagé 20 crises, 10 bagarres, mis un collant à ma fille en téléphonant, enfiler les chaussettes de mon fils en écoutant les messages vocaux laissés,
  • On a réussi à sortir une heure pour prendre l’air mais question détente on repassera pour moi avec un téléphone qui n’a pas arrêté de sonner et les mails de s’empiler sur l’écran. C’est fou comme une petite pastille rouge sur l’icône appel peut faire monter la pression !
  • Pour finir je profite de la sieste pour répondre à tous les mails, lancer un filet mignon carottes, pommes de terre pour ce soir (il ne s’agirait pas d’oublier l’homme non plus) et téléphoner de la cuisine pour ne réveiller personne.

Je sens que cette première semaine va être sport….

Le « faux » bonheur de travailler de chez soi

Sur le papier…ça rend plutôt pas mal, je confirme !

Mais en vrai…

J’avoue que le matin c’est quand même bien plus simple pour tout le monde et surtout beaucoup moins stressant. Terminé les biberons dans la poussette sur le trajet pour aller plus vite… tout le monde peut prendre son temps de petit déjeuner, de prendre une douche, de ne pas courir après chaque minute comme si notre vie en dépendait 🙂

Cependant de mon côté j’ai l’impression de courir encore plus après le temps et surtout d’avoir gagné plusieurs métiers mais toujours sur le même créneau horaire  :

  • voiture balai : le matin, une heure pour ramasser les affaires de tout le monde, les sales, les propres, les tétines au sol, les jouets parsemés, la vaisselle du petit déjeuner.. (l’homme travaille trop pour ce genre de petites occupations voyez-vous)
  • machine à laver et étendoir : je ne vous fais pas de dessin mais il faut trouver le temps soit pendant le téléchargement d’un dossier, la pause déjeuner et finir en téléphonant avec son kit main libre en se disant mais mon dieu si mon client me voyait…
  • réceptionniste et livreuse : « ah bah puisque tu es là tu pourras réceptionner le mec d’EDF et si ça te dérange pas tu pourras en déposant les enfants, mettre ça à la poste ? » « Il faudrait que je dépose ça à la banque tu pourrais ? » Oui bien sûr mon amour de ma vie, je n’ai que ça de noté dans mon planning d’aujourd’hui 🙂 ou la pire : « t’aurais pas vu mon pull bleu ? ha non il est là ! tu crois que tu peux le poser au pressing ? »
  • (mauvaise) cuisinière : « Qu’est-ce qu’on mange ? » Celle là tout le monde la connait … mais bon plus difficile de dire j’ai pas eu le temps quand on est à la maison toute la journée…
  • attachée de presse : mon vrai métier. Ça veut dire du calme pour rédiger des dossiers, 150 mails par jour, 50 coups de fils, 2 compte rendus, des RDV à l’extérieur, un déjeuner, un événement et surtout toujours le coté positif pour dire « Bien sûr nous allons trouver une solution, je les appelle et je reviens vers voussssssssss ». Entre tout ça quand l’ordinateur rame : une petite lessive et hop, quand l’inspiration coince : préparation du diner et paf, quand la pause déjeuner calme les appels téléphoniques : rédaction d’un communiqué et bim !
  • maman : fin de journée de travail à 18h00 direction la crèche mais après avoir jonglé de 10h à 18h chez toi sans pause et bien tu entames ta seconde journée version t’as gagné deux boules de nerfs avec une fatigue égale à la tienne mais en mode plus bruyant…
  • Et là quand tu pourrais te dire j’ai fini il est 20h00 tu vois ton ordinateur allumé sur ton bureau qui te dit « regarde j’ai reçu plein de mails depuis 18h00 tu devrais répondre » et tu ne peux pas t’empêcher d’aller voir et de commencer à bosser et de relever la tête à 22h00 avec des yeux de koala !

Pour résumer travailler chez soi c’est bien mais c’est très loin d’être synonyme de moins travailler, moins stressant et moins fatiguant !!! Non ce message n’est pas à destination de l’homme de la maison !!! pourquoi vous dites ça ???!!!!!